Art Inuit

L’Art inuit gagne une grande reconnaissance depuis 1949 quand une première exposition commerciale prend part à Montréal. Suite à son flagrant succès, le gouvernement réalise le grand potentiel artistique des peuples de l’Arctique. Des subventions sont mises en place et des coopératives sont créées pour promouvoir et distribuer l’art inuit, permettant aux communautés défavorisées de générer de nouvelles sources de revenu.  De cette initiative naissent de grands artistes qui à travers l’art trouvent un moyen d’exprimer leurs valeurs, leurs croyances et leurs traditions.

Les Inuits travaillent  avec les matériaux qu’ils ont à leur disposition : l’os, l’ivoire, la corne, le cuir, les bois de caribou et surtout la pierre. Le Grand Nord Canadien abonde de minéraux et les artistes vont souvent extraire eux-mêmes des carrières les pierres qu’ils utiliseront.  Les artistes du centre de l’Arctique (par exemple Baker Lake et Arviat) travaillent principalement le basalte, alors que les artistes de l’île de Baffin (par exemple Cape Dorset, Kimmirut et Iqualuit) travaillent principalement la serpentine, et parfois le marbre.   Certains artistes préfèrent travailler la stéatite (pierre à savon), une pierre plus tendre.  Aucune de ces pierres n’est plus précieuse que l’autre, leur disponibilité varie simplement selon la région.   Les artistes utilisent les outils traditionnels de la sculpture, comme la scie à métal, la lime, le grattoir et le papier sablé.




Nouvelles    Lire tous